Blog

NAO : la CFDT Crolles formule des demandes en local

0

La CFDT a fait part de son désaccord à la direction en ne signant pas les dernières négociations annuelles obligatoires. En effet l’enveloppe n’est pas la hauteur de nos revendications et la méthode de répartition dite de «différentiation »  (aujourd'hui pleinement assumée par la direction), nous inquiète énormément. Les élus et délégués syndicaux CFDT ont demandé à la direction d’ouvrir des négociations sur la prime des équipes, en particulier pour les équipes 1 et 2 qui subissent la pénibilité de l’alternance et le coût des repas (2 fois par jour). Nous ne nous arrêterons pas au premier refus de la direction ! 

Nous avons rencontré la direction afin de leur faire part de cette résignation et nous avons demandé, notamment en CE, de fournir toutes les informations concernant la construction d’une rémunération et d’une augmentation à ST. Nous avons passer le message à la Direction que les salariés ne veulent plus d’une prime d’intéressement au rabais et dont le montant ne reflète pas la réalité du travail fournit. Lire notre Tract_JUIN 2017.

13 juillet 2017 |

Flash info juillet : la CFDT attend des embauches en CDI

0

« Le site va bien » ! En effet les fabs sont chargées. Nous assistons depuis plusieurs mois à l’arrivée massive de salariés et c'est une bonne nouvelle, sauf que pour une grande majorité de ces personnes, il s'agit soit de contrats en intérim, soit de C.D.D. Ce n’est pas acceptable en l’état. Ces salariés sont nombreux à être formés sur des postes de maintenance ou de process. L’investissement peut être conséquent, notamment pour ceux qui sont envoyés en formation à l’étranger chez nos équipementiers. Laisser ces personnes en contrat précaire n’est donc pas justifié ! Les élus CFDT, dans toutes les instances et, via les délégués syndicaux, ont donc demandé le passage en C.D.I d’un maximum de salariés et le plus tôt possible !

7 juillet 2017 |

Avis égalité Femmes-Hommes

0

Comme nous l’avions noté l’année dernière, l’évolution de carrière des femmes est toujours en retrait par rapport aux hommes. Le bilan 2016 reste le reflet des 3 dernières années où le sujet de l’égalité professionnelle avait été mis de côté. Les élus CFDT un avis défavorable mais, nous notons toutefois, que la direction a pris des engagements pour 2017 et que les travaux d’amélioration ont démarré. Lire notre Avis CFDT egalite femmes hommes RSC 2016 détaillé.

20 juin 2017 |

La CFDT demande une revalorisation des primes d’équipes !

0

Les délégués syndicaux CFDT de Crolles 200 et Crolles 300 ont demandé à la Direction d’engager des négociations visant à revaloriser les primes d’équipes des OATAM postés. Aucune des primes des 5 équipes n’a été réévaluée depuis leur mise en place en 1993. Nous demandons donc qu’une attention particulière soit portée sur les équipes 1 et 2. En effet, ces équipes ont une contrainte d’horaires alternés et beaucoup de ces équipiers prennent jusqu’à deux repas par jour sur le site (sans prime panier). Le budget repas mensuel est donc d’au moins de 60 euros. De plus, tous les équipiers subissent les mêmes difficultés concernant les gardes d’enfants (jusqu’à 5 jours par semaine). Enfin, nous avons souligné que beaucoup de ces personnes ne peuvent bénéficier des transports en commun à tarif préférentiel ( sud de Grenoble et nord de Pontcharra non desservis). Nous attendons un retour sur notre demande.

15 juin 2017 |

La CFDT obtient des avancées pour les salariés Crolles

0

SUIVI DE CARRIÈRE OATAM et FILOP

Comme nous l’indiquions dans le bulletin de mai, la CFDT demandait le démarrage des analyses de positionnement des OATAM de la filière opérations (cf. accord égalité femmes/hommes). Les revues ont démarré et nous sommes satisfaits de voir qu’une cinquantaine d’OATAM ont bénéficié d’une augmentation et/ou d’un changement de coefficient (hors budget N.A.O) courant mai. Ceci afin qu’ils soient positionnés correctement par rapport à leur évolution de carrière. 

LA PRIME RAMP UP EST PROLONGEE !

Lors des derniers CEs de Crolles 200 et Crolles 300, les élus CFDT ont demandé que les primes Ramp Up liées au surcroît d’activité soient prolongées. En effet, la Fab bat depuis plusieurs semaines des records d’activité. Notre demande a été entendue, nous sommes heureux de vous annoncer que la prime Ramp Up va être prolongée jusqu’en août !

9 juin 2017 |

Journée de solidarité 2017 (JSOL)

0

La CFDT est déçue de ne pas être parvenue à un accord concernant les modalités du jour de solidarité. Dès le début de la négociation, la Direction n’a pas affichée la volonté d’aboutir à un accord. En conséquence, la CFDT pose un préavis de grève pour le lundi 5 mai – lundi de pentecôte (l’année dernière également, nous avions posé un préavis de grève auprès de la Direction). 

31 mai 2017 |

L’actualité de mai 2017 – tract CFDT

0

Négociation Annuelle Obligatoire (NAO), égalité Femmes / Hommes et équité de carrière, conditions de travail en salle blanche et dans les bureaux, vestiaire OATAM salle blanche CR300, primes Ramp-UP et prime OATAM, fusion des œuvres sociales des deux Comité d'établissement et mise en place du CIE, etc. Toute l'actualité de mai sur Crolles dans notre tract mensuel. N'hésitez pas à contacter vos élus CFDT directement sur notre site pour nous faire part de vos questions et de vos attentes.

Lire notre Tract-CFDT_Crolles_MAI_2017.

23 mai 2017 |

L’avis des élus CFDT Crolles sur l’accord relatif à la création d’un comité inter-entreprise CIE

0

Lors des dernières élections professionnelles des sites de crolles, l’ensemble des listes présentes avait dans leur profession de foi, la mise en commun des œuvres sociales. A la suite de ces élections, en recevant par le vote de nos collègues les secrétariats des CE de CR1 et CR2, la CFDT devenait dépositaire d’un projet important aux yeux des salariés de ST Micro Crolles : s’assurer que ce projet collégial aboutisse. Nous avons dès le début voulu travailler avec méthode et associer au maximum l’ensemble des personnes impliquées. Nous avons donc veillé à ce que chacun puisse s’exprimer, s’impliquer pour construire cette maison commune que tous attendaient. La première étape de construction de ce CIE fut une phase d’enquête publique au cours de laquelle chaque salarié(e) de ST a pu, via des cahiers de doléances, s’exprimer sur son désir de rapprochement des CE (Novembre - décembre 2015). 

Ensuite, par le biais d’une étude indépendante (Avril 2016), nous avons analysé ces doléances et mené une large étude sociale et juridique afin de déterminer la structure optimale que nous devions viser. Au cours de cette phase ont été auditionnés, en premier lieu, les personnels des CE, les élus de chacune des organisations syndicales ainsi que la direction. A noter que le fait de commencer par les assistantes CE n’était pas anodin. Nous étions en effet conscients qu’il fallait les associer très rapidement à la réussite de cette entreprise car la future structure sera l’entreprise dans laquelle elles auront l’opportunité de mener leur carrière professionnelle. Sur l’un des deux sites, ce travail d’écoute s’est même enrichi d’une étude d’un ergonome pour apaiser les craintes éventuelles (restitution conclusions en CE le 14 février 2017). Ce travail de longue haleine a donné lieu à une restitution en deux temps : d’abord auprès de l’ensemble des personnes auditionnées (23 juin 2016), ensuite auprès des salariés de ST lors d’une réunion générale en salle Vercors (4 juillet 2016). Le cabinet nous a alors proposé un pré-projet de CIE, base sur laquelle se sont appuyés les rédacteurs (organisations syndicales représentatives) du texte que nous voyons aujourd’hui. Fort de ces conclusions et connaissant alors la forme juridique que devait prendre cette fusion, les CE ont travaillé alors à l’harmonisation de l’ensemble des prestations proposées par les CE.

Nous ne pouvons que nous féliciter du travail accompli : harmonisation des grilles de subventions (vacances et enfants), élargissement de l’offre des locations (basse saison, été et hiver), variété des projets de voyages et d’animations sportives ou culturelles. Moins visible mais tout autant indispensable, il a été procédé à un rapprochement complet des plans comptables et des bases de données. Dès janvier 2017, il n’y avait plus de différences de traitement entre un salarié CR1 et un salarié CR2. Nous tenons donc également à féliciter les assistantes des CE qui ont été impliquées dans ce travail titanesque. Pour ce qui est du travail des délégués syndicaux, rédacteurs de cet accord, là encore nous adressons un message de satisfaction. Le texte est équilibré, il met en place une instante dans laquelle chacun peut deviner que l’aboutissement résultera à une gestion collégiale sans que les enjeux électoraux ne puissent interférer. Pour autant, la représentativité issue des élections n’est pas gommée car chaque organisation sera représentée à sa juste proportion en fonction de ses résultats électoraux. La volonté des rédacteurs d’indiquer que chaque année le bureau du CIE devra de manière statutaire présenter son bilan d’activité mérite également d’être soulignée. En effet, cela permettra aux élus de justifier chacune de leurs décisions et aux salariés d’avoir la possibilité d’effectuer un contrôle direct du travail effectué par leurs élus. nao_depart_course

Vous l’aurez compris cette étape constitue pour nous l’aboutissement d’un travail collectif, passionné, passionnant de plusieurs années qui va dans le sens de l’intérêt général. C’est donc avec enthousiasme que nous rendons un avis favorable à la mise en place de ce CIE.

16 mai 2017 |

L’accord local sur les séniors postés prolongé

0

En 2013, la CFDT a négocié et porté l’accord relatif à la prise en compte des environnements spécifiques au manufacturing pour le personnel senior. Grâce à notre signature, cet accord est prolongé jusqu’au 31 décembre 2017. La CFDT renégociera certaines dispositions dès la fin d'année afin d'envisager des améliorations pour 2018. Le détail des mesures est rappelé dans notre tract d'actualité de mars (rubrique tract).

Sur Crolles 300, après beaucoup de discussions dans toutes les instances (DP, CHSCT, CE) la direction a enfin admis que le nouveau sas d’habillage générait plus de temps pour les entrées et sorties du personnel de la salle blanche. Elle va donc déplacer la badgeuse. La CFDT à participer grandement à cette décision, et souhaite qu’elle améliore sensiblement les conditions de travail des salariés concernés. Nous vous informons également que la direction va mettre à disposition des vestiaires individuels pour les salariés en salle blanche. Des avancées que nous sommes fiers d'avoir obtenues !

Sur Crolles 200, la direction et les organisations syndicales représentatives ont signé un accord afin de reporter les prochaines élections professionnelles de ST Crolles1 en fin d’année. Les élections auront donc lieu à la même période pour Crolles 1& 2. Pour nous, cette décision permet de laisser du temps à la mise en place du Comité inter entreprise. Nous cherchons des candidat(e)s pour ces futures élections. N'hésitez pas à prendre contact avec les délégués syndicaux pour obtenir des informations et manifester votre envie de participer à la vie syndicale de l'entreprise.

14 mars 2017 |

BULLETIN CFDT FEVRIER 2017

0

Réorganisation du manufacturing, stratégie du site, point sur le Comité Inter-Entreprise, sur le E-Bulletin Digiposte, état des minimas garantis des ingénieurs et cadres 2017, ainsi qu'un point concernant la négociation sur la nouvelle classification dans la métallurgie. Prenez connaissance des thèmes de l’actualité du mois. Lire notre tract Bulletin CFDT février 2017.

13 février 2017 |