Blog

L’actualité de Janvier 2018

0

La CFDT STMicroelectronics de Crolles vous présente ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Qu’elle vous  apporte beaucoup de joie et de bonheur à vous et vos proches. Nous vous souhaitons également beaucoup de succès dans tous vos projets professionnels et personnels.

TÉLÉTRAVAIL et droit à la déconnexion

Nous avons reçu les projets d'accords nationaux et nous travaillons à améliorer encore le dispositif. Nous espérons que la direction engagera un accord satisfaisant pleinement les attentes des salariés et qu’elle ne cédera pas au conservatisme. La négociation n’est pas terminée. La prochaine réunion aura lieu le 24 janvier 2018.

QVT locale

Là encore, nos représentants dans le groupe local pousse pour que nos conditions de travail soient meilleures. La Direction a attribué un budget de 25 euros par salarié afin de vivre des actions collectives. Cette avancée est à mettre au compte des discussions autour de l’amélioration du bien-être général des salariés au travail. La CFDT est force de proposition et pleinement engagée dans la démarche d’amélioration des conditions de vie. Nous nous félicitons que des actions à « caractère convivial » puissent voir le jour. La bienveillance et la convivialité sont aussi des éléments d’une culture d’entreprise. ST a pour défi de (re)créer ce sentiment ou fierté d’appartenance qui permet d’obtenir l’engagement entier de chacun. Vos élus CFDT mettront tout en œuvre pour obtenir d’autres résultats concrets dans le cadre des négociations en cours sur la QVT. Prochaine réunion prévue lundi 22 janvier 2018.

Lire notre tract_CFDT_janvier_2018.

15 janvier 2018 |

L’actualité du mois de novembre 2017

0

Négociation Qualité de Vie au Travail, changement du régime santé et prévoyance, plan de déplacement d'entreprise, commission logement. Les sujets sont nombreux. Lire notre tract_CFDT_Novembre 2017.

Changement, évolution, nouveaux droits...

Gestion des œuvres sociales du CE

Pour rappel, le secrétaire du CE Crolles 200 n'a pas reçu l’autorisation d'une majorité des élus pour signer la convention permettant de fusionner les œuvres sociales entre les deux entreprises. Pire, le secrétaire a été menacé d'être attaqué au tribunal en son nom propre si une signature devait être engagée et forcer le résultat du vote ! Nous souhaitons donc laisser le soin aux élus concernés d’expliquer la position de leur syndicat aux salariés sur le sujet. Nous avions là une chance de démontrer que nous pouvions nous entendre entre organisations syndicales pour le bien de l'intérêt général. A priori, ce n'est pas possible.

Pour ce qui est des prestations de location, nous avons demandé de travailler sur une offre à partir de janvier 2018 pour les linéaires été, sachant que pour la période hivernale, tout est réglé.

28 novembre 2017 |